Devenir comédien

Tu veux faire quoi quand tu seras grand ? Comédien !

On en rêve souvent depuis sa plus tendre enfance et puis un jour, on veut en faire une réalité.

Mais une fois grand, on fait comment ? Par où commencer ? A qui m’adresser ? Faut-il entrer dans une école ou tenter le conservatoire ? Autant de questions à laquelle je m’efforcerai de répondre le mieux possible en vous transmettant ce que j’ai appris et ce que je continue d’apprendre jour après jour.

Dans cette mission, je serai accompagnée de professionnels qui dévoileront leurs secrets afin de vous aider à devenir qui vous êtes vraiment. Alors si vous avez des questions ou des sujets que vous souhaitez voir aborder, c’est maintenant et c’est à vous de jouer !

Lorsque tu commences, tu as tout à prouver et plus encore. « Une actrice de plus sur le marché déjà saturé », te diront-ils. Mais comme rêver n’a jamais tué personne, il est encore permis de croire que nous plutôt qu’une autre, avons toutes les chances de nous faire un nom. Les belles histoires, ça existe ! Néanmoins avant de croiser Luc Besson et d’approcher les professionnels pour de vrai, il faudra justifier d’une certaine expérience (sauf si vous avez de la chance parce que votre Tante Paulette est en faite voisine avec la grand-mère de la femme de Luc).
Restons sérieux deux secondes ! Comment faire pour décrocher un rôle quand on a pas d’expérience ? L’une des solutions se trouve du côté des écoles de réalisation qui fleurissent chaque année dans la capitale.

Tournage avec les étudiants

Pourquoi ? Parce que d’abord, ces jeunes étudiants sont moins regardants sur votre CV encore bien vide et vous laisse donc facilement une chance de les convaincre en casting. Ensuite, ces étudiants ont un planning de production très chargé et doivent tourner plusieurs projets au cours du même mois en vu de leur formation. C’est ainsi qu’en novembre, j’ai tourné pas moins de cinq courts-métrages étudiants. Un formidable training pour les jeunes acteurs car, si pour ma part j’ai suivi une formation au sein de l’école Acting International cursus Cinéma, rien n’est plus important que de se confronter à la réalité du terrain.

Mais avant de te lancer dans la formidable aventure des projets bénévoles, toi jeune acteur talentueux et rêveur, je me dois de partager avec toi ma propre expérience ! Parce que oui un jour, un partenaire de jeu dans un court-métrage étudiant m’a dit « C’est quand il dit ‘Action’ qu’on doit commencer ? ». J’ai cru alors que j’allais m’effondrer et crier ‘Coupé ! JE ME CASSE !’. Au lieu de ça, j’ai décidé de vous écrire un article sur les dessous des tournages étudiants.

A quoi ressemble le scénario en vrai ?

Tu tomberas sur celui qui se prend déjà pour Xavier Dolan mais qui passe complètement à côté de son histoire. Tu tenteras de discuter avec lui de la manière dont tu ressens ton personnage et lui te remettra à ta place. Tu joueras avec un mec aussi comédien que tu es esthéticienne. Tu attendras ton tour dans un local poubelles et auditionneras en même temps que l’ouvrier qui tentera de percer le mur derrière toi se moquant bien de la raison de ta présence ici. Tu auditionneras avec un partenaire à qui son collègue a balancé lâchement : « Vas-y c’est toi qui lui donne la réplique » et qui tétanisé par la peur, sera incapable de te donner la force dont tu as besoin pour tout déchirer. Tu apprendras à mettre ton exigence, ton égo et ta patience de côté pour laisser le temps au jeune réalisateur du jour de se disputer avec l’auteur sur la façon dont il a imaginé la scène, indifférents à l’assistante qui hurle à cause du retard pris. Tu accepteras de te rendre à Trappes, Arcueil ou Elancourt pour des castings et la vaste Plaine Saint Denis n’aura plus de secrets pour toi. Tu attendras les images avec une excitation palpable, priant les dieux de la bande démo de te laisser quelques secondes convaincantes. Tu regarderas le court-métrage une fois, avant d’appuyer sur corbeille pour le faire disparaître à jamais en espérant que personne n’aura l’idée de le ressortir un jour. Tu bousculeras parfois tes partenaires avec bienveillance parce que tout le monde se doit d’être professionnel sur le plateau. Tu apprendras que l’esprit d’équipe et le sourire restent les deux choses les plus importantes à avoir sur un tournage. Tu résisteras aux températures les plus glaciales quand on t’obligera à tourner par -12 sur les quais. Tu créeras du lien et accordera ta confiance à ces petites têtes en espérant que la magie opère cette fois. Tu ne seras que rarement satisfait mais tu verras toujours le bon côté de ces expériences et surtout tu en garderas de supers souvenirs.

CLAP DE FIN

Si vous rencontrerez parfois des étudiants peu investis, vous tomberez aussi sous le charme de passionnés comme vous. Oui, parmi tous ces jeunes se cachent aussi les talents de demain. On ne le dira jamais assez mais si vous voulez faire ce métier, il faut vous construire un réseau et pour cela, pas besoin de courir après le numéro de Marion Cotillard. Faites vous des amis ingénieurs du son, auteurs, metteurs en scène, comédiens et plombiers aussi (ça peut toujours servir). Prenez des cafés, rêvez à de nouveaux projets, soutenez-vous et réalisez-les. Parce que si le rôle de vos rêves ne vient pas à vous, écrivez-le et entourez vous d’une équipe pour en faire un court-métrage.

Soyez audacieux et un brin orgueilleux pour avancer.
Soyez exigeant avec vous-même, tolérant avec les autres.
Soyez passionnés et déterminés, toujours.

 

 

*L’histoire ci-dessus est inspirée de faits très réels.

Equipe de Tournage 3IS - Web Série "Les gens d'à côté"